Le ministre se tourne vers la pharmacie pour les sacrifices de PBS

Le ministre fédéral de la Santé, Sussan Ley, reste convaincu que le secteur de la pharmacie devra faire de nouveaux sacrifices pour le budget de la santé.

S’exprimant lors du dîner parlementaire annuel de Medicines Australia, Mme Ley a réitéré ses commentaires d’APP2015 selon lesquels l’approbation récente par la PBAC de 2,5 milliards de dollars de nouvelles listes de médicaments créerait des problèmes pour les dépenses de santé.

S’ajoutant à d’autres approbations de 1,5 milliard de dollars recommandées lors de la réunion de novembre 2014 des PABC, le point de vue du ministre a causé d’autres inquiétudes parmi les chefs de file de l’industrie pharmaceutique et des pharmacies communautaires. Les deux groupes ont signalé à maintes reprises des coupes de près de 20 milliards de dollars dans le système de fourchettes de prix par la divulgation des prix.

Mme Ley a dit aux pharmaciens participant à la conférence APP2015 la semaine dernière que la pharmacie et l’industrie pharmaceutique devraient se préparer à prendre des « décisions difficiles » à l’avenir.

Elle a dit que le gouvernement ne pouvait pas « ignorer les faits » que le secteur avait besoin d’une réforme afin de « redresser d’urgence les coûts ».

« Le gouvernement … est très conscient que le PBS doit continuer à avoir la capacité d’inscrire de nouveaux médicaments pour les patients, dès qu’ils seront disponibles à l’avenir », a déclaré Mme Ley. « Beaucoup de nouveaux médicaments sont de plus en plus spécialisés et ont un coût élevé, ce qui exerce une pression à la hausse constante sur le PBS ».

« Les secteurs de la pharmacie communautaire et de l’industrie pharmaceutique devraient partager la responsabilité avec le gouvernement pour développer des solutions politiques réalisables pour l’avenir durable du PBS ».