Le thé sucré apaise le stress

« Les psychologues ont découvert que les boissons sucrées rendent les gens moins agressifs et argumentatifs », selon le Daily Mail. Les scientifiques à l’origine de la nouvelle étude ont déclaré qu’une boisson sucrée pourrait améliorer votre capacité à maîtriser vos pulsions agressives lors de réunions ou de déplacements stressants.

Ces résultats proviennent d’une étude où des étudiants bénévoles buvaient de la limonade sucrée avec du sucre ou un édulcorant artificiel avant d’effectuer des tâches stressantes, y compris la préparation d’un discours à lire à un étranger. Après le discours, certains volontaires ont été provoqués en se faisant dire que leur discours était ennuyeux et décevant. Ceux qui avaient bu la limonade sucrée répondaient moins à cette provocation que ceux qui buvaient la limonade artificiellement édulcorée. Les chercheurs ont suggéré que cela pourrait être parce que le cerveau a besoin de glucose pour des fonctions telles que le contrôle du comportement.

Cette recherche a utilisé des situations très contrôlées pour provoquer une agression, et il n’est pas clair si les boissons sucrées auraient un effet sur l’agression dans des situations réelles plus stressantes et plus complexes. Certaines personnes peuvent penser que boire une boisson sucrée les rend plus calmes, mais elles doivent veiller à ne pas en boire trop, car cela pourrait entraîner une carie dentaire et un gain de poids.

D’où vient l’histoire?

L’étude a été réalisée par des chercheurs des universités de la Nouvelle-Galles du Sud et du Queensland en Australie et a été financée par l’Australian Research Council. L’étude a été publiée dans le Journal of Experimental Social Psychology.

Le Daily Mail a rapporté correctement les recherches et a mentionné que boire trop de boissons sucrées pouvait nuire à vos dents. Cependant, son titre et une partie du texte suggèrent que le thé sucré peut avoir un effet de réduction de l’agression, qui n’a pas été spécifiquement testé dans l’étude.

De quel type de recherche s’aggissait-t-il?

Il s’agissait d’une étude expérimentale sur les effets de la consommation de glucose (un sucre simple) sur l’agression. Le cerveau repose sur le glucose pour son énergie et il a été suggéré que les fluctuations du glucose affectent le «fonctionnement exécutif», la capacité de contrôler ses actions. Des niveaux de glucose faibles ont également été liés à des niveaux plus élevés d’agression. Par conséquent, les chercheurs étaient intéressés à savoir si donner du glucose aux gens réduirait leur niveau d’agression cholélithiase.

Les chercheurs de cette étude ont choisi d’assigner au hasard des volontaires pour recevoir une boisson sucrée ou une boisson placebo artificiellement édulcorée. Ce processus de randomisation devrait assurer que les groupes sont bien équilibrés, et que les différences dans leurs réponses étaient dues à la boisson reçue.

Ni les participants ni les chercheurs n’ont été informés des boissons que chaque personne recevait. Cela devrait réduire le risque que les croyances d’une personne à propos des effets du sucre influencent les résultats.

Cependant, certaines personnes ont pu détecter qu’elles buvaient une boisson artificiellement édulcorée. Cela pourrait potentiellement affecter leurs réponses, en particulier si elles savaient quel était le but de l’étude.

Qu’est-ce que la recherche implique?

Les chercheurs ont effectué deux expériences dans lesquelles les volontaires de premier cycle ont reçu soit une limonade sucrée avec du sucre, ou de la limonade avec un édulcorant artificiel (le placebo). Les niveaux d’agression affichés par les volontaires qui ont consommé les deux boissons différentes ont ensuite été mesurés dans des situations provoquant une agression.

Dans la première expérience, 80 volontaires ont eu leur niveau d’agressivité naturelle (appelé agression ‘trait’). On leur a demandé de jeûner pendant trois heures avant le début de l’étude. Après le jeûne, ils ont été assignés au hasard à recevoir une boisson sucrée ou non. Les volontaires ont ensuite été placés dans une situation où un individu les a provoqués et ils ont eu l’occasion de riposter contre le provocateur en leur faisant entendre un «bruit blanc».

Spécifiquement, après la boisson, les volontaires ont eu 10 minutes pour écrire un discours de deux minutes sur un sujet donné (par exemple les objectifs de vie), qu’ils devaient présenter à travers une fausse conférence sur le Web à un autre «participant». Ce participant était en fait un acteur qui a également fait un discours de deux minutes préenregistré. Le bénévole a ensuite reçu des commentaires écrits sur son discours supposément de l’acteur, ce qui suggère que c’était ennuyeux et décevant. Ils ont ensuite participé à un test dans le cadre duquel ils ont pu envoyer 25 blasts de bruit blanc de longueur et de volume variables à l’acteur, à l’invite d’un signal visuel sur l’écran. L’acteur a répondu en nature avec un bruit de plus en plus long et fort.

Le volontaire a pensé que cela devait être un test de la vitesse de réponse à l’indice visuel. La longueur et l’intensité de la première explosion de bruit du volontaire ont été prises comme une mesure de leur niveau d’agression envers l’acteur.

Dans la deuxième expérience, 170 volontaires de premier cycle ont également été randomisés pour boire une boisson sucrée ou artificiellement édulcorée, et soit être provoqué par l’acteur ou non. Ils pourraient répondre avec une explosion de bruit blanc. Encore une fois, les chercheurs ont comparé la durée et l’intensité de l’explosion sonore du volontaire pour évaluer leur niveau d’agression envers l’acteur.

Quels ont été les résultats de base?

Les chercheurs ont trouvé que dans la première expérience, ceux qui ont reçu la boisson sucrée étaient légèrement moins agressifs que ceux qui ont reçu la boisson placebo, bien que cette différence ne soit pas assez importante pour être statistiquement significative. La boisson sucrée a réduit l’agressivité chez les volontaires ayant des niveaux élevés d’agression naturelle plus que chez ceux ayant des niveaux plus bas d’agression naturelle, contrairement à la boisson placebo.

Dans la deuxième expérience, les volontaires étaient plus agressifs s’ils avaient été provoqués. Les chercheurs ont constaté que la boisson sucrée n’affecte pas les niveaux d’agression chez les volontaires qui n’ont pas été provoqués. Chez ceux qui ont été provoqués, la boisson sucrée a réduit les niveaux d’agression par rapport à la boisson placebo.

Comme dans la première expérience, la boisson sucrée a réduit l’agressivité chez les volontaires provoqués avec des niveaux élevés d’agression naturelle plus que chez ceux ayant des niveaux plus bas d’agression naturelle. Les chercheurs ont découvert que parmi ceux qui n’étaient pas provoqués, les personnes ayant des niveaux élevés d’agression naturelle qui buvaient la boisson sucrée étaient plus agressives que celles qui buvaient la boisson sucrée mais présentaient de faibles niveaux d’agression naturelle.

Comment les chercheurs ont-ils interprété les résultats?

Les chercheurs concluent que donner aux gens du sucre (glucose) peut réduire l’agression en réponse à la provocation, même chez les personnes ayant des niveaux d’agression naturels élevés

Conclusion

Cette étude expérimentale suggère que boire une boisson sucrée peut réduire l’agression en réponse à la provocation à court terme, en particulier chez les personnes ayant des niveaux plus élevés d’agression naturelle. Cependant, cette étude n’a examiné qu’une mesure de l’agression en réponse à la provocation dans un scénario artificiel très contrôlé. Lors de l’interprétation de cette étude, il est important de se rappeler que:

il n’est pas clair si une boisson au glucose aurait un effet d’agression dans des situations réelles plus complexes et stressantes

on ne sait pas si l’un des volontaires de premier cycle de cette étude serait considéré comme ayant de sérieux problèmes d’agression, ou des problèmes d’agression résultant de diagnostics psychiatriques

les participants ont jeûné pendant trois heures avant l’étude. Il n’est pas clair si la boisson sucrée aurait eu le même effet si elle n’avait pas jeûné

Certaines personnes peuvent penser que boire une boisson sucrée les rend plus calmes, mais les gens devraient faire attention à ne pas en boire trop, car cela pourrait entraîner une carie dentaire et un gain de poids.