Michael Kingsley Williams

Michael Kingsley Williams (“ Mike ”) n’a pas regretté la décision de passer de l’ingénierie à la médecine pendant son séjour à Merton College, Oxford ( où il a joué au hockey et au rugby et a fait de l’athlétisme). Diplômé de l’école Kingswood, à Bath, il s’est diplômé de St Mary’s et a rejoint l’unité médicale avec le professeur Stan Peart. Il a ensuite été médecin à la Chloride Batteries de Manchester, puis à l’École d’hygiène et de médecine tropicale de Londres où il a obtenu sa thèse sur la toxicité du plomb en 1968. Une conversation fortuite dans le vestiaire du club de hockey l’a amené à acheter maison à Ashtead, Surrey tendinopathies (tendinites). Il a été invité à postuler pour la chaire de médecine du travail à l’école de Londres, mais a décidé de ne pas poursuivre une carrière universitaire et est passé à la chirurgie d’Ashtead, où il a ensuite passé de nombreuses années heureuses en tant que médecin généraliste.Il a continué à s’intéresser à la santé au travail en visitant les batteries Exide, à Dagenham, tous les deux vendredis. La musique a joué un rôle important dans sa vie, et il a joué de la clarinette à St Mary’s (en remportant un concours de musique de chambre, il a été présenté avec une tasse en argent gravée “ Show Jumping 1st place, Ypres 1919 ” . Il a cofondé le Bowden Symphony Orchestra, mais il a joué la majeure partie de sa vie au Surrey Philharmonic Orchestra. Il a épousé sa cousine Judy en 1965 et ils ont eu quatre enfants, l’aîné rhumatologue. Après sa retraite en 1996 et la mort de Judy en 1997, il a travaillé comme conseiller local. Il commençait à peine à trouver la maladie de Parkinson et la maladie dégénérative discale lorsqu’il est mort d’une insuffisance cardiaque après une courte maladie.