Questions soulevées sur les formulations contre le rhume et la grippe

De nouvelles recherches ont soulevé des questions sur la formulation de produits contre le rhume et la grippe, avec des résultats indiquant que les doses suggérées pourraient conduire accidentellement à deux fois l’apport recommandé de phényléphrine.

La recherche publiée aujourd’hui dans le New England Journal of Medicine a été réalisée par un universitaire de l’Université d’Auckland et des chercheurs d’AFT Pharmaceuticals.

La dose standard de phényléphrine dans les produits contre le rhume et la grippe est de 10 mg, tel que fixé par les organismes de réglementation. Cependant, cette posologie ne tient pas compte du fait que lorsque la phényléphrine est ajoutée au paracétamol, la concentration de phényléphrine atteint environ 20 mg. Cela est dû à la façon dont le corps humain traite les deux médicaments ensemble.

« Fondamentalement, cette recherche nous dit que les gens ont pris par inadvertance l’équivalent du double des niveaux recommandés de la phényléphrine », a déclaré le Dr Atkinson.

« Nous avons immédiatement informé Medsafe et la TGA de nos découvertes. Il appartient maintenant aux autorités de réglementation d’utiliser l’information comme bon leur semble. Nous avons également rencontré la Food and Drug Administration des États-Unis en janvier dernier pour les informer pleinement de nos découvertes. « 

Les effets secondaires d’une quantité accrue de phényléphrine peuvent inclure la nervosité, le sentiment d’être malade et une possible augmentation de la tension artérielle. Les personnes sensibles aux effets cardiovasculaires peuvent nécessiter des soins supplémentaires.

On estime que jusqu’à 1300 produits contre le rhume et la grippe dans le monde contiennent le dosage.