Sondage: AMA et services pharmaceutiques

L’Association médicale australienne (AMA) s’oppose vivement à toute proposition de ce genre, comme en témoigne son refus de la vaccination des pharmaciens, malgré le succès de ces services à l’étranger et lors des procès australiens.

Alors que beaucoup de pharmaciens croient actuellement que la profession est bien placée pour négocier une certaine expansion des services professionnels financés, la récente campagne de l’AMA contre les réformes proposées de Medicare a montré qu’elle reste puissante et capable de gagner avec succès l’intérêt politique et médiatique.

Récemment, des universitaires alliés dans le domaine de la santé ont accusé l’association d’utiliser des «tactiques alarmistes» pour protéger les revenus et les intérêts de ses membres.

Le Dr Lesley Russell, un universitaire de santé publique de l’Université de Sydney, a déclaré: « Alors que l’AMA avait une place à la table de consultation sur les changements à Medicare, d’autres professionnels de la santé avaient également le droit d’y être, y compris les soignants primaires et les pharmaciens.

« Fondamentalement, l’AMA est très bonne à faire ce que la plupart des syndicats font: protéger les revenus et les intérêts des membres », a-t-elle dit.

Pensez-vous que l’AMA réussira à stopper l’expansion des services de pharmacie? Votez dans notre sondage ci-dessous.

Pensez-vous que l’AMA réussira à freiner la croissance des services professionnels en pharmacie?